Disparaitre
numéro 2

80ex.
64+32 pages
imprimé à Cergy
4ème de couverture différente sur chaque exemplaire

"Et tous ces gens
Transportés
Chaque jour
De l’autre côté
Et qu’on retrouve
Tout près de nous
Le soir et à qui on confie
les maux qu’ils iront reproduire
des heures plus tard
en revêtant l’uniforme des autres
jusqu’à devenir
eux
mais en pire

Ils ont enchaînés les prises de parole et
au bout d’un moment je me suis dis que
prendre la parole
c’est parfois plus l’arracher que l’emprunter
Et j’écoute
(...)

Le pouvoir c’est
possiblement voir
pour les autres
sans penser à eux"